La grâce de l'Évidence

Disponible à compter de Juin 2020 auprès de Marion (25 € frais d'envoi compris) et en librairie en septembre 2020

4ème de couverture

Nous sommes déjà très exactement tout ce que nous avons toujours cherché : amour, paix, joie, unité, bonheur…
Vivre cette réalité est ce que les traditions spirituelles vivantes d’Orient  appellent « Éveil » ou « Réalisation ».
En amont des apparences, des sensations, des perceptions et des pensées nous sommes la conscience pure, une plénitude sans contraire.
À travers ce livre, ponctué de nombreux textes invitant à une écoute plus intérieure, Marion, pour qui la grâce de l’évidence s’est dévoilée en 2013, partage les étapes du chemin et nous fait voyager au pays de l’Éveil. Qu’est-il ? Que n’est-il pas ? Quelle est la nature de cette conscience inal-térable ? Comment la toucher, lui permettre de se révéler et l’incarner ? Comment vit-on après l’éveil ? Et qu’en est-il de la fin de la souffrance ?
Cet ouvrage précieux s’adresse à tous ceux qui pressentent cette évidence ou souffrent et désirent se libérer de leur mal-être existentiel.
Maman de quatre enfants et psychopraticienne, Marion partage et accompagne avec beaucoup de joie tous ceux qui le souhaitent. Par son ressenti subtil et son aisance à mettre en mots l’Indicible, elle a le don de révéler notre nature profonde autour d’elle.

« La brillance qui émane  naturellement d’elle, sa qualité d’écoute, sa clarté vive et sa féminité sensible  sont au service de la Réalité. »
Extrait de la Préface de Gérard

Introduction

Ce livre est né d’une envie, celle de partager avec vous cette merveilleuse ouverture qui s’est produite un jour de novembre 2013. Un non événement, une douce et fulgurante réalisation de notre nature profonde.

L’envie aussi de vous exprimer combien cette reconnaissance est simple. Nous sommes très exactement tout ce que nous avons toujours recherché : simplicité, paix, amour, joie. À travers tout ce que nous vivons, nous courons après un bonheur existentiel permanent sans voir qu’il est déjà là, au cœur même de l’instant.

Aussi chaque moment vécu est-il une invitation à nous reconnaître, à nous retrouver, à réaliser cette évidence.

Enfin, par une investigation directe sur la nature de la réalité proposée au fil des pages, vous êtes invités à déposer tout ce que vous savez ou pensez savoir, sans oublier les représentations mentales que vous avez du bonheur ou de l’éveil. Prenez le temps de laisser résonner chaque question pour découvrir par vous-même ce à quoi elle renvoie. La réalité est en amont de tous les concepts.

Ne cherchez pas à comprendre le sens des mots qui sont employés, vous n’y trouverez aucune réponse. Ils ne sont que l’expression d’une vision, d’une réalisation. Alors, laissez-vous plutôt entendre au-delà de leur signification première ou la plus commune.

Les différents chapitres de ce livre sont ponctués par des textes écrits en italique. Ils sont autant de« parfums d’Absolu » à entendre avec le cœur.

Ces pauses vivantes invitent à la respiration, à la méditation, au Regard et à l’intégration de ce qui est dit. Là encore, ne vous attachez pas au sens littéral des mots mais à ce vers quoi ils pointent.

Ils émergent et viennent s’éteindre au sein d’une vastitude sans limites. Cet espace sans nom, sans couleur, sans dimension, source des mots et de l’univers entier est notre nature même.

L’éveil correspond à cette réalisation de l’instant hors espace-temps, en amont tout ce qui peut être perçu.

En effet, il est très important de prendre conscience que la réalisation n’est pas conceptuelle. Elle n’est pas une représentation intellectuelle et elle ne fait pas appel à la mémoire.

Elle n’est pas non plus une sensation ou une perception corporelle.

Et surtout, l’éveil n’est pas personnel, il n’est pas quelque chose qui arrive à l’organisme pour le libérer de sa souffrance. Ce n’est ni un état ni même une expérience que nous pourrions faire, aussi belle soit-elle.

Il est de l’ordre d’une évidence, l’évidence que nous ne sommes pas réductibles à cet organisme, l’évidence que nous ne sommes pas limités à ce que nous croyons être. Et curieusement, cette reconnexion entraîne inévitablement une libération énorme avec cessation progressive de toute souffrance, de toute résistance. Mais ce n’est plus du tout ce qui est recherché, nous y reviendrons plus loin.

L’évidence est ce que l’on appelle usuellement une « aperception ». Nous employons ce terme pour le différencier du mot « perception », cette dernière étant liée au corps.

L’aperception ne passe pas par les sens corporels. C’est une « connaissance directe et pure » de la réalité hors filtre mental, avant qu’elle ne soit déformée par les croyances et les conditionnements.

Il est réalisé que nous sommes ce qui connait tout et se manifeste en tant que toutes choses, sans séparation aucune. Un espace de clarté vierge en totale fusion et intimité avec la Vie.

La réalité est une, indivisible, immortelle. Ce que les traditions spirituelles nomment l’Amour inconditionnel, l’Unité, Dieu. Et nous sommes Cela, « nous » ne faisant pas référence à un individu mais à cette réalité toute entière.

Chacun de vous connaît cela « tout au fond de lui », non pas en tant que connaissance intellectuelle mais en tant qu’intuition, « su » intime.

Nous sommes Ce qui Est, Vacuité, Vide plein, Espace de clarté, Plénitude, Absolu, Soi, Paix profonde, Source, Ce que Je Suis, Vie, Dieu, Amour inconditionnel… Peu importe les termes choisis, ils renvoient toujours à la même Réalité.

Les mots porteurs de cette énergie d’amour lumineux viennent, dans leur beauté, célébrer cette reconnaissance.